Formée en droit de la famille et des personnes, Maître Mathilde Maraud exerce en tant qu’avocat spécialisée en divorce et affaires familiales depuis son cabinet à Bordeaux. Elle assiste et accompagne les couples lors des affaires et contentieux de nature familiale : union, divorce, filiation et adoption.

Le cabinet vous propose son expertise de plusieurs années dans le domaine de droit de la famille, et tout particulièrement, en matière de divorce et de ses conséquences. N’hésitez pas à demander un devis.

Avocat M. Maraud : les prestations en matière de divorce.

Au cours d’un divorce, vous allez être amené à vous poser un certain nombre de questions : Je divorce, comment faire ? Peut-on divorcer sans avocat ? Comment trouver un bon avocat ? Combien de temps va durer la procédure ?

Qu’il s’agisse du divorce à l’amiable ou d’une séparation conflictuelle, et de leurs conséquences ( liquidation de régime matrimonial, sort du domicile conjugal, prestation compensatoire, autorité parentale, garde des enfants ), l’avocat Maître Maraud répondra à toutes vos interrogations au sujet de votre divorce et vous proposera des solutions adaptées en fonction de votre situation.

Prestations pour un divorce

  • Divorce consentement mutuel sans juge par acte d’avocat.
  • Divorce sur demande accepté.
  • Divorce pour altération du lien conjugal.
  • Divorce pour faute.

Le cabinet M. Maraud vous apporte également son expertise dans les affaires familiales relatives aux mineurs dans le cadre d’un divorce : garde d’enfant, attribution de l’autorité parentale, pension alimentaire, droit de visite et d’hébergement, etc.

Procédure de divorce : le recours à un avocat en divorce.

Il est impossible de divorcer sans avocat. Le recours à un avocat spécialisé en divorce est donc indispensable dès le début de la procédure. Il intervient pour introduire une procédure de divorce, que ce soit pour un divorce par consentement mutuel ou un divorce contentieux.

Divorce amiable : les étapes clés.

A l’heure actuelle, le divorce par consentement mutuel ou divorce amiable est la procédure la plus simple, économique et rapide : pas de juge, pas d‘audience, pas de jugement de divorce.

La durée moyenne d’enregistrement du divorce est également relativement courte : entre 1 et 6 mois.

Bon à savoir : A compter du 1er Janvier 2017, les époux n’auront plus à passer devant le Juge aux Affaires familiales (JAF). Cependant, deux avocats distincts sont désormais obligatoires, un par époux. Les avocats des deux parties doivent s’entendre sur une convention du divorce constatée dans un Acte d’avocats contresigné par eux qui sera déposé directement chez le Notaire.

3 étapes sont incontournables pour lancer d’une procédure de divorce à l’amiable :

>Rendez-vous téléphonique

  • Pour faire un point sur votre situation maritale.
  • Vous expliquer les modalités de la procédure de divorce.
  • Évoquer des points à inclure dans la convention de divorce.
  • Établir la liste des pièces à joindre au dossier.

>Rédaction d’une convention de divorce

  • les résidences séparées des époux,
  • l’usage du nom marital et son avenir,
  • le sort du domicile commun,
  • le versement d’une prestation compensatoire,
  • la résidence des enfants,
  • les modalités d’exercice de l’autorité parentale,
  • le droit de visite et d’hébergement,
  • le montant de la pension alimentaire *
  • etc.

>Dépôt de la convention chez le Notaire

La dernière étape de la procédure consistera à déposer votre convention ( avec toutes les pièces justificatives ) chez le Notaire.

Divorce contentieux : comment ça se passe ?

Ce type de procédure de divorce est assez long et complexe. Sauf exception ( pas de débats sur le principe du divorce, pas de patrimoine, pas d’enfants ) la durée de la procédure est de 2 à 4 ans.

Maître Maraud vous accompagne à chacune des 5 étapes de la procédure de divorce contentieux :

1 La requête en divorce. Il s’agit du premier acte d’avocat auquel doit être jointes la copie intégrale des actes d’état civil datant de moins de 3 mois ( actes de naissance des époux, des enfants, acte de mariage ) et la copie du livret de famille.

2 Laudience de tentative de conciliation. La présence des parties est obligatoire.

3 L’ordonnance de non-conciliation. La première décision de Justice qui a pour fonction d’organiser la séparation des époux le temps d’obtenir le jugement de divorce.

4 L’assignation en divorce. Il s’agit du deuxième acte d’avocat. Il y a 3 fondements possibles : la faute ( violation devoir du mariage tels que l’infidélité, la violence, l’abandon du domicile conjugal, etc), l’acceptation du principe de divorce ( régularisation d’un procès verbal d’acceptation, soit lors de l’audience de tentative de conciliation, soit au cours de la procédure de divorce ) et l’altération définitive du lien conjugal ( deux ans de séparation effective des époux ).

5 Le jugement de divorce. Il s’agira de la deuxième décision de justice, qui elle prononcera le divorce des époux et réglera les conséquences du divorce ( prestation compensatoire, nom d’épouse, mesures sur enfant(s), etc. ).